Transfert de vos super 8

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les vacances sont finies et vous êtes de retour à votre domicile en ramenant les précieux films 8mm de votre papa. L’instrument de projection cinématographique qui était aux abords des films paraît ne plus souhaiter fonctionner.

Pourquoi ne pas faire un transfert super 8 sur dvd ?

La préparation au transfert super 8

Avant toute campagne de transfert super 8, il est avant tout inspecté, nettoyé et recollé le cas échéant. Les amorces douteuses ou non conforme sont renouvelées. Cela permet de pouvoir récupérer toutes les images pendant la digitalisation du film.

La numérisation du super 8

Le transfert du super 8 vient après la préparation. Chaque image de la pellicule est scannée sur le transducteur numérique d’une caméra pour opérer une digitalisation de film. Afin d’échapper à tout problème, la numérisation est vérifiée en permanence. Un raccord pourrait se décoller, la bobine pourrait s’emmêler subitement et il est indispensable de suspendre immédiatement la suite de la digitalisation. Il est essentiel de suivre en permanence le bon déroulement des opérations en vue d’avoir la possibilité d’intervenir en cas de difficulté. Seul le réglage de l’exposition légitime une retouche des réglages durant de la numérisation.

Il faut parfois intervenir en réglant l’ouverture du diaphragme de la caméra dans le but d’éclaircir la scène et ainsi récupérer des détails dans les passages sous-exposés. C’est en agissant de cette manière que l’on parvient à éclaircir les scènes trop sombres. Une première correction des couleurs vient après la numérisation. En utilisant la correction gamma on pourra obtenir des images tout à fait convaincantes pour les scènes surexposées. Les dominantes de couleurs accentuées provoquées par l’utilisation d’un filtre de couleur inadéquat, ou par le vieillissement de la pellicule ou encore à la fusion de ces 2 éléments, sont neutralisées.

Des codecs intermédiaires sont ensuite employés après ces premiers ajustements, il s’agit du DVC HDPRO pour un film en HD, ou du DVC PRO pour une conversion en SD. Ces codecs à très hauts débits sont nommés aussi « lossless » (sans perte), ils permettent la protection de la totalité des informations sur chaque image.

Après le transfert super 8, la postproduction

Des ajustements détaillés sont réalisés en postproduction. Les ajustements sont exécutés à l’aide d’instruments de mesures informatiques afin de ne pas être influencé par la fatigue oculaire de l’opérateur. Les différentes corrections sont faites en fonction des nécessités. Seule la compensation du vieillissement de l’image sera faite sur une image ayant bénéficiée d’une bonne prise de vue.

Le transfert final sur un support numérique

Après l’étape de la postproduction, on passe au codage final du film. Vous pouvez également demander votre film en fichier vidéo sur un disque dur. Avant de définir une formule de codage, il convient à chaque personne de déterminer s’il projette une sortie haute définition ou une définition classique SD. Le transfert sur disque dur permet aussi de travailler aisément les fichiers numérisés.

A l’issue de la démarche de numérisation de film, il y a l’authoring. Pour naviguer sur un dvd vidéo, il faut créer un authoring. Pour finir il faut réaliser l’impression du dvd et l’impression de la jaquette. Les multiples étapes se concluent par l’édition du titre directement sur le dvd et la création de la pochette.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »